Accueil Mél News Espaces Vie pratique Tribus Emploi Archives de cette rubrique RSS
  L'actualité française du handicap.
 
Juin 2017.

Lecture de cette page par la synthèse vocale de ReadSpeaker.

 

Vendredi 30 juin - Droits - Carte mobilité inclusion en vigueur.
Aujourd'hui est le dernier jour de délivrance des cartes d'invalidité, de priorité et de stationnement, remplacées le 1er juillet par la nouvelle carte mobilité inclusion remplissant les trois usages, en fonction des mentions portées sur le document (lire ce Focus). Il est toutefois impossible de savoir si la nouvelle infrastructure électronique de création de la carte mobilité inclusion est opérationnelle : l'Imprimerie Nationale, chargée de réaliser ce document sécurisé, renvoie toutes les questions à la Direction Générale de la Cohésion Sociale... qui n'apporte aucune réponse. Chacune des 101 Maisons Départementales des Personnes Handicapées doit établir une convention avec l'Imprimerie Nationale et fournir, entre autres, la signature numérisée du président du Conseil Départemental. C'est ainsi, par exemple, que les habitants du Grand Lyon devront attendre le 10 juillet prochain, quand un nouveau président de la Métropole sera désigné par son conseil, l'actuel, Gérard Collomb, ayant dû démissionner du fait de son entrée au Gouvernement. Ce problème devrait également se poser dans les départements qui vont changer de président du fait de leur élection à l'Assemblée Nationale s'ils optent pour ce mandat. La MDPH des Bouches-du-Rhône, l'une des plus importantes de France en terme de dossiers, refuse de préciser si elle sera prête à temps. Celle de Paris fournit des informations contradictoires : par téléphone, un agent annonce que rien n'est encore prévu et qu'il faut rappeler courant juillet, alors que le directeur de la MDPH, Fabrice Masi, affirme que les demandes de cartes mobilité inclusion seront décisionnées dès la commission du 4 juillet... La MDPH du département rural du Cher sera, elle, prête dans les temps et a programmé ses premières décisions pour la Commission des Droits et de l'Autonomie de la Personne Handicapée du 4 juillet. On ne trouve toutefois nulle part trace de la téléprocédure que l'Imprimerie Nationale doit mettre en ligne et gérer pour délivrer les duplicatas des cartes mobilité inclusion.

Jeudi 29 juin - Médias - Fort Boyard fait scandale.

Une nouvelle séquence du jeu d'aventures Fort Boyard, diffusé sur France 2, suscite une véhémente protestation de l'Union nationale de familles et amis de personnes malades et /ou handicapées psychiques (Unafam). Intitulée "l'Asile", l'épreuve consiste à enfermer un candidat en camisole de force dans une cellule capitonnée dont il doit parvenir à sortir. "Dans cette cellule d'un autre âge, commente l'Unafam, meublée d'une paillasse au sol, d'une cuvette de toilettes et du combiné seau-balai-serpillière, le candidat se contorsionne dans tous les sens, et marche même [au] plafond dans cette pièce qui tourne sur elle-même [...] Une épreuve anxiogène s'il en est, mais surtout totalement stigmatisante pour les personnes vivant avec des troubles psychiques et la psychiatrie." L'Union en appelle à "la mission de lutte contre les discriminations, confiée notamment à la société nationale de programme France Télévisions" et souligne que paradoxalement cette société organise aujourd'hui une journée de réflexion Médias et Handicap. "A l'heure où les idées fausses sur la psychiatrie sont légion, comment lutter contre la stigmatisation avec un tel 'divertissement' sur une chaîne publique ? [...] Comment la production de Fort Boyard, dont les équipes affrontent les épreuves au profit d'associations, peut-elle véhiculer autant de clichés à l'égard de personnes malades ? L'Unafam rappelle que la maladie psychique est avant tout une souffrance pour la personne touchée et pour son entourage."

Mercredi 28 juin - Éducation - 8.000 AVS nécessaires.

Auditionné par la commission de la culture, de l'éducation et de la communication du Sénat, le ministre de l'Education Nationale, Jean-Michel Blanquer, a estimé à 8.000 le nombre de personnels supplémentaires nécessaires à l'accueil et l'accompagnement des élèves handicapés. "Nous avons évalué nos besoins à 8.000 contrats aidés pour la rentrée prochaine. C'est un effort considérable eu égard aux difficultés budgétaires. Il appartiendra au Premier ministre de confirmer cet effort," a conclu le ministre.

Mercredi 28 juin - Emploi - Réforme du code du travail.

Le Conseil des Ministres a approuvé le projet de loi habilitant le Gouvernement à réformer certaines dispositions du droit du travail par ordonnances. Elles concernent notamment la fusion en une seule des institutions de représentation du personnel, dont le comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) qui doit être consulté en matière d'intégration, adaptation et aménagement de poste des travailleurs handicapés, ainsi que la modification des "obligations de l'employeur en matière de reclassement pour inaptitude et sécurisant les modalités de contestation de l'avis d'inaptitude". Les dommages et intérêts accordés par la justice aux salariés licenciés par procédure abusive seront plafonnées, ce qui devrait encourager les employeurs qui se débarrassent sans ménagement de salariés considérés comme gênants, pratique assez fréquente dans les institutions médico-sociales. De même, les normes applicables au télétravail seraient allégées ainsi que les règles en matière de pénibilité du travail.

Mardi 27 juin - La perle de la semaine.

Le syndicat Force Ouvrière ne veut pas d'élèves handicapés dans les écoles ! Tel est l'enseignement d'une pétition pour le moins maladroite que la fédération de l'enseignement FO et le syndicat départemental de l'action sociale FO du Puy-de-Dôme ont lancée. "Dans les écoles, collèges et lycées, se produisent régulièrement des situations alarmantes conséquence de l'inclusion systématique de certains élèves en situation de handicap [...] qui bien souvent ne peuvent trouver de places en établissements spécialisés," déplorent les pétitionnaires qui dénoncent des "comportements dangereux" adoptés par lesdits élèves. Ils dénoncent la signature récente d'une convention entre les autorités des académies de Lyon, Clermont-Ferrand et Grenoble et l'agence Régionale de Santé qui prévoit que, dans les trois ans qui viennent, la moitié des enfants fréquentant une unité d'enseignement dans un établissement d'éducation spécialisée soient accueillis en classe ordinaire pour 50% du temps scolaire. Les syndicats FO exigent l'annulation de cette convention et le maintien des élèves handicapés en établissements spécialisés avec maintien et ouverture de postes à hauteur des besoins. Pour sa part, le président de la Fédération des Conseils de Parents d'Elèves (FCPE 63), estime que "De toute évidence, les responsables de FO se trompent de combat. La question de fond n'est pas celle de l'accueil des élèves en situation de handicap ou pas mais celle des moyens qui sont alloués à la politique inclusive".

Mardi 27 juin - Emploi/Santé - 62% des inaptes licenciés.

La FNATH publie la première partie d'une enquête réalisée auprès de son réseau sur le sort réservé aux salariés devenus inaptes à leur poste de travail du fait d'une maladie ou d'un accident du travail. Elle a recueilli 5.000 réponses et montre que les deux-tiers de ces salariés ne poursuivent pas leur activité professionnelle dans la même entreprise, 62% étant licenciés pour inaptitude, 10% d'entre eux seulement parvenant à retrouver rapidement un emploi dans une autre entreprise. Parmi ceux qui sont réintégrés, seulement 8% ont repris leur travail avec un aménagement de poste contre 16% qui ont repris leur activité au même poste mais sans aménagement particulier; 5% indiquent que cette reprise de travail a été faite dans la même entreprise mais à un poste différent. Enfin, 80% des plus de 46 ans en arrêt de travail le sont pour une longue durée dépassant trois mois. "La FNATH constate une forte hausse par rapport à l'enquête menée en 2011. A l'époque, notre enquête montrait que 55% des personnes n'avaient pas repris leur travail dans la même entreprise après l'arrêt de travail qui a suivi l'accident [...] Alors que le Gouvernement a annoncé un moratoire du compté pénibilité et que le projet de loi portant habilitation à prendre par ordonnances les mesures pour la rénovation sociale devrait prévoir des dispositions concernant l'inaptitude au travail, cette enquête montre à quel point un accident du travail ou une maladie d'origine professionnelle conduit à l'exclusion du monde de l'entreprise."

Lundi 26 juin - Transport - Optibus Lyon en grève.

Les chauffeurs du service de transport spécialisé de personnes handicapées Optibus, géré pour la métropole du Grand Lyon par Keolis, entament leur dixième jour de grève. Ils demandent une revalorisation d'une centaine d'euros de leur salarie mensuel, la direction leur proposant seulement 50 centimes de plus par jour de travail. Ce mouvement de grève prend la suite d'une négociation salariale infructueuse.

Lundi 26 juin - Médias/Accessibilité - Rapport du CSA.

Le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel publie le rapport de synthèse pour 2016 des actions des chaînes de télévision en faveur de l'accessibilité des programmes aux personnes handicapées, ainsi que de la représentation de celles-ci dans les émissions. Si les chaînes totalement assujetties ont respecté l'obligation de sous-titrer leurs programmes, le volume ainsi adapté a baissé pour quatre d'entre elles (France 2, France Ô, M6 et C8) de 2 à 261 heures. Cette diminution est plus importante encore pour les chaînes qui ne doivent sous-titrer qu'une partie de leurs émissions, de 13 à 406 heures en moins (Cstar, Gulli, HD1, Numéro 23, 6ter, Canal+ Cinéma et Planète+). Côté traduction simultanée en Langue des Signes Française à laquelle sont soumises les chaînes d'information en continu, statu quo pour BFM TV (63 heures comme en 2015), et progression pour Cnews et LCI (respectivement 55 h et 56 h 30 de journaux télévisés contre 49 heures 48 mn et 37 heures 40 mn en 2015). Nouvelle venue à l'antenne en septembre 2016, franceinfo: a diffusé 40 heures de programmes LSF ce qui équivaut à 244 journaux télévisés. En matière d'audiodescription, les chaînes assujetties France Télévisions, TF1, M6, W9 et 6ter ont largement dépassé leur obligation, alors que sur Canal+ et M6 de 7 à 16 programmes en moins ont été adaptés par rapport à 2015. Le CSA constate que les services de télévision à la demande rencontrent des difficultés techniques pour proposer des rediffusions adaptées, faute (entre autres) d'une norme identique à tous les diffuseurs. Enfin, si la représentation des personnes handicapées a doublé en 2016 pour atteindre une perception par les téléspectateurs de 0,8%, cela est dû aux Jeux Paralympiques de Rio que se déroulaient pendant l'une des deux semaines d'observation par le CSA.

Dimanche 25 juin - Justice - Prison pour viol.

Un homme résidant à Saint-Père-en-Retz (Loire-Atlantique) qui avait recueilli une femme handicapée physique et mentale en a profité pour la violer il y a deux jours, puis a battu sa propre concubine ainsi qu'il en avait pris l'habitude... Le couple hébergeait la jeune femme qui pensait ainsi fuir un mari violent, mais son hôte a, sous l'emprise de l'alcool, abusé d'elle. Mis en examen pour viol et violence sur personne vulnérable, il a été placé en détention provisoire.

Vendredi 23 juin - Parents - Après la grue, la faim.

Les quatre femmes qui ont entrepris à Paris une grève de la faim lundi dernier pour protester contre l'absence de solutions d'accueil et d'éducation de leurs enfants ou parents handicapés ont arrêté leur mouvement après que ces cas aient été rapidement solutionnés par le secrétariat d'Etat aux personnes handicapées. Trois concernaient des demandes de places en établissements ou services médico-sociaux, le quatrième un reste de 13.000€ pour l'achat d'aides techniques qui sera couvert par le Fonds départemental de compensation. Cette action survenait quelques jours après l'ascension à Strasbourg d'une grue de chantier par deux mères d'enfants handicapés (lire ci-dessous au 7 juin).

Jeudi 22 juin - Culture - Stages de percussions dans l'Ain.

Résonance Contemporaine (lire cet article) organise à Bourg-en-Bresse (Ain) deux stages musicaux ouverts aux musiciens débutants, amateurs, confirmés ou professionnels, en situation de handicap ou non, ainsi qu'aux enseignants en musique. Le premier, Graffiti Composition, se déroulera du 10 au 12 juillet autour de "partitions uniques et poétiques, pour des créations sonores solo et/ou collectives." Le second aura lieu du 19 au 21 juillet : "Il s'agira d'accompagner l'ensemble des participant.e.s à s'aventurer sur le chemin de la musique, de la création collective et de l'improvisation." Renseignements et inscriptions auprès de Résonance Contemporaine, sur le web ou au 04 74 47 29 05.

Mercredi 21 juin - Handicap moteur - Cerveau et exosquelette.

Une équipe chirurgicale du centre de recherches biomédicales Clinatec de Grenoble (Isère) dirigée par le neurochirurgien Alim-Louis Benabid a procédé à l'implantation dans le cerveau d'un patient tétraplégique d'électrodes qui doivent lui permettre de contrôler les mouvements d'un exosquelette. Cet engin est censé remplacer les muscles défectueux pour redonner la marche à une personne partiellement ou entièrement paralysée. Cette opération constitue une première française et pourrait être suivie de quatre autres, l'équipe grenobloise ayant reçu l'autorisation de les effectuer. De nombreux mois de travail de rééducation seront nécessaires aux implantés pour espérer contrôler leur exosquelette.

Mercredi 21 juin - Justice/Cécité - Sursis pour attouchements.
Un sexagénaire aveugle professeur de piano a été condamné par le Tribunal Correctionnel d'Angers (Maine-et-Loire) à 18 mois de prison avec sursis et mise à l'épreuve pour agressions sexuelles sur une élève âgée de neuf ans, près de Cholet. Les faits se sont produits en 1999 et 2000, mais la victime, profondément traumatisée et meurtrie, n'a porté plainte qu'en 2011 après une psychothérapie et une tentative de suicide. L'agresseur devra indemniser sa victime, qu'il lui est interdit d'approcher, et se faire soigner. Déjà condamné pour des faits identiques en 2009, il est inscrit au Fichier judiciaire automatisé des auteurs d'infractions sexuelles ou violentes (FIJAISV).

Mardi 20 juin - La perle de la semaine.

Sophie Davant, animatrice de France Télévisions, et notamment du Téléthon annuel consacré à la lutte contre les myopathies, adore utiliser les toilettes adaptées pour les personnes handicapées. C'est ce qu'elle a déclaré dans l'émission de France 2 "Tout le monde joue avec la loi" en expliquant qu'elle avait ainsi de la place pour poser ses sacs...

 

 

Lundi 19 juin - Loisirs/Cécité - Nos yeux fermés.
La rencontre de la jeune Chihaya avec le débrouillard et toujours souriant Ichitarô, un homme aveugle qui se déplace avec une canne blanche, changera-t-elle sa méchante vie ? Coincée entre un patron scélérat qui abuse de son personnel, un père alcoolique dépressif, une mère qui les a plaqués, rien ne lui permet de souffler, de prendre le temps de vivre, contrainte qu'elle est à simplement survivre. Ichitarô, lui, assume son dénuement grâce à son empathie naturelle et le don qu'il a acquis de nouer immédiatement le contact avec tous les gens. Tourné vers les autres, il irradie sa joie de vivre et leur donne la force d'influer sur leur environnement et les événements qu'ils subissent. Ces deux personnalités se rencontrent, s'affrontent et s'apprivoisent dans une manga grand format écrite par Akira Sasô, à lire comme un conte qui parvient à éviter le piège de "l'aveugle épatant" pour montrer qu'il y a toujours du bon dans l'être humain. Nos yeux fermés, par Akira Sasô, Pika Graphic, 16€ en librairies.

Dimanche 18 juin - Politique - Un député handicapé (et demi).

Il ne siègera plus qu'un seul député handicapé à l'Assemblée Nationale dont les nouveaux membres ont été élus aujourd'hui, Damien Abad (Les Républicains - Ain) qui a recueilli les deux-tiers des suffrages exprimés. Damien Abad démissionnera de la présidence du Conseil Départemental de l'Ain, ne pouvant cumuler ces mandats. Il sera éventuellement rejoint à l'Assemblée Nationale par Matthieu Annereau qui, faute d'avoir été investi par Les Républicains, a rejoint le mouvement présidentiel La République en Marche et a été élu suppléant de la candidate macroniste Anne-France Brunet dans la 3e circonscription de Loire-Atlantique. Mais pour siéger, Matthieu Annereau devra attendre que sa députée titulaire soit appelée à d'autres fonctions.

  Image : couverture de 'Nos yeux fermés'.

 

Samedi 17 juin - Loisirs - Zoo interdit aux chiens d'assistance.
Le Zoo d'Asson (Pyrénées-Atlantiques), installé à une vingtaine de kilomètres à l'ouest de Lourdes, a obtenu en 2015 le renouvellement pour cinq ans de sa labellisation Tourisme et Handicap moteur. Il refuse toutefois les chiens guides et d'assistance, invoquant la semi-liberté de nombre d'animaux exposés, et un arrêté préfectoral interdisant les animaux domestiques sur le site. L'Association Tourisme et Handicaps justifie ainsi sa décision d'octroyer la marque d'Etat Tourisme et Handicap à un établissement en infraction avec la loi qui instaure une liberté totale d'accès des chiens guides et d'assistance dans tous les établissements recevant du public sans exception : "La législation peut autoriser dans certains cas précis la non acceptation des chiens (ou autres animaux) pour des raisons d'hygiène (ex : les lieux de production alimentaires ou encore les piscines) ou des raisons de troubles que ces derniers pourraient engendrer (involontairement). C'est le cas dans des zoos d'autant plus quand il y a des animaux en liberté comme des kangourous, des singes ou même derrière un grillage l'animal en charge pourrait avoir des réactions. En conséquence, sur ce sujet, pour la marque TH - picto visuel, il est demandé que le site puisse avoir un espace d'accueil de gardiennage du chien." De son côté, la direction du zoo d'Asson justifie sa position : "Cette politique n'est pas incompatible avec notre labellisation Tourisme et handicap qui l'a prise en compte en ne nous accordant pas la labellisation pour le handicap visuel, les chien-guides de non voyants constituant la grande majorité des chiens d'accompagnement de personnes en situation de handicap". D'autres zoos refusent des animaux d'assistance : lire par exemple l'actualité du 27 août 2016.

Vendredi 16 juin - Éducation - Solutions pour les enfants alsaciens.
L'action spectaculaire de deux mères d'élèves handicapés (lire ci-dessous au 7 juin) a entrainé un règlement rapide de la part des administrations concernées. Pour l'enfant hyperactif, la demande d'auxiliaire de vie scolaire sera décisionnée début juillet par la Maison Départementale des Personnes Handicapées et, si la réponse est positive, un personnel sera recruté rapidement explique une porte-parole du ministère de l'Education Nationale. Une réunion d'équipe éducative doit se dérouler le 20 juin, l'enfant pourrait être maintenu dans l'école spécialisée Schoepflin qui comporte un dispositif destiné aux élèves intellectuellement précoces. Pour le second enfant, scolarisé dans une école de Sand, près de Sélestat, une AVS recrutée en Contrat à Durée Indéterminé lui sera affecté, sa classe ne comportera pas plus de 24 élèves et l'enseignante, non titulaire, sera maintenue alors que le poste devait être renouvelé. Enfin, précise le ministère, l'ensemble des AVS du département recevra lors de la prérentrée une formation sur les troubles autistiques, en partenariat avec des associations locales.

 

 

Jeudi 15 juin - Culture/Loisirs - Foin accessible.
Le festival "éthique et éclectique" Au foin de la rue, qui se déroulera les 7 et 8 juillet prochains à Saint-Denis de Gastines (Mayenne), propose un accès pour tous. Tous les publics handicapés sont bienvenus, un accompagnement et des aménagements étant prévus. Une appli mobile Androïd et iOS propose des vidéos chansignées d'artistes à l'affiche, les paroles de chansons, des présentations audios du festival et des artistes. Le programme est disponible en français facile à lire et à comprendre, des concerts seront donnés avec interprétation en Langue des Signes Française, des bénévoles seront présents pour aider, etc. Au foin de la rue proposera plus d'une trentaine de concerts de musiques actuelles de tous genres.

Mercredi 14 juin - Transports - Autopartage à Angers.

La société Alter Services propose désormais la location en autopartage Autocité + d'un Renault Kangoo aménagé pour le transport d'une personne en fauteuil roulant. Le véhicule, qui comporte également trois places assises, est destiné aux individuels, associations, entreprises et établissements spécialisés. Il est loué à l'heure ou à la journée plus indemnité kilométrique. Peu de services d'autopartage proposent un véhicule adapté (dont Lilas à Lille), aucun ne l'étant chez les gros opérateurs tel qu'Autolib à Paris (lire cette brève du 16 décembre 2010 toujours d'actualité) qui gère pourtant 220 fois plus de voitures qu'Autocité + Angers...

  Image : interprères LSF au festival Au Foin de la Rue.

 

Mardi 13 juin - Éducation - Bac 2017 aménagé.
Les candidats bénéficiant, du fait de leur handicap ou maladie, d'un aménagement des épreuves du Baccalauréat sont 25% plus nombreux lors de la session 2017 (40.967 au total) que pour celle de 2016, selon le ministère de l'Éducation Nationale. Ils figurent parmi les 718.890 lycéens qui composeront à partir du 14 juin dans les départements d'Outremer, du 15 juin en Métropole et dans 90 pays. Toutefois, le quotidien Le Télégramme évoquait dimanche le refus de l'Inspection Académique du Finistère d'accorder cet aménagement à 202 élèves candidats aux examens de fin de cycle, dont 66 pour les Baccalauréats général et professionnel. Ces refus concernent essentiellement des jeunes dyslexiques qui devront concourir dans le délai normal, sans l'ordinateur qui leur permet d'écrire correctement. La directrice de l'Inspection Académique a justifié ainsi ces décisions : "La dyslexie n'est pas un handicap et le [Plan d'Accompagnement Personnalisé] ne donne pas forcément droit à un aménagement d'épreuve."

Lundi 12 juin - La perle de la semaine.

Licencié pour avoir signé un chèque à la demande d'un client tétraplégique ! C'est la "récompense" de l'acte de bienveillance posé par un employé de banque de Lorient (Morbihan) dont la direction a estimé qu'il avait commis une faute grave. Le client a bien tenté par lettre d'expliquer que l'employé avait agi à sa demande pour ouvrir un compte dans l'agence, et qu'il avait ensuite détruit ledit chèque, rien n'y a fait. L'employeur, le Crédit Coopératif, a strictement appliqué la règlementation et éjecté le banquier trop sensible. Le même Crédit Coopératif est par ailleurs mécène des associations nationales de personnes handicapées : cherchez l'erreur !

Dimanche 11 juin - Politique - Les out et le in.

Parmi les candidats handicapés aux élections législatives, Malek Boutih, député socialiste sortant de la 10e circonscription de l'Essonne est battu dès le premier tour des élections législatives, totalisant seulement 12,39% des suffrages. A Paris, dans la 10e circonscription, l'handisportif médiatique Ryadh Sallem connaît le même sort, son "humanisme citoyen" soutenu par le Parti Socialiste et la maire de Paris n'ayant convaincu que 9,07% des électeurs. Dans la 9e circonscription du Val de Marne, Martine Lachaud (France Insoumise) échoue également, avec 15,69% des voix. L'Alliance Ecologiste Indépendante de Jean-Marc Governatori présentait plusieurs candidats handicapés (ce qui lui permet, à l'instar des autres partis, de récolter 1,52€ par suffrage au-delà de 1%) dont l'ex-star du porno Zara Whites (de son vrai nom Esther Kooiman) qui totalise 1,61% des voix de la 8e circonscription des Yvelines, Joelle De Corte (ex CDH, ex In'Citu, ex PS) 0,93% dans la 3e de Charente-Marimite et Jordan Ciachera 20 voix seulement dans la 2e de Moselle. Enfin, David Labarre (Résistons !) n'a recueilli que 510 voix dans la 8e circonscription de Haute-Garonne. Seul Damien Abad, député sortant Les Républicains de la 5e circonscription de l'Ain parvient à accéder au second tour qui aura lieu dimanche 18 juin, arrivé en tête avec 35% des voix. Il pourrait être l'unique député handicapé sur les 577 de la future Assemblée Nationale. Côté ministres, la secrétaire d'Etat chargée des personnes handicapées dans le gouvernement de Manuel Valls, Ségolène Neuville, perd sèchement son siège de la 3e circonscription des Pyrénées-Orientales bien qu'ayant largement utilisé ses fonctions ministérielles pour "servir" son territoire...

Samedi 10 juin - Culture/Cécité - Formats numériques accessibles.

Le Journal Officiel publie un arrêté listant les formats numériques des documents devant être adaptés aux personnes handicapées. Les éditeurs tenus à cette fin de déposer à la Bibliothèque nationale de France leurs ouvrages en format numérique devront le faire en XML, ou à défaut en EPUB (Electronic Publication), INDD (document InDesign), PDF (Portable Document Format), ODT (Open Document), DOC et DOCX (document Word), RTF (Rich Text Format), TXT (Text), HTML (Hypertext Markup Language) et TEX (LaTeX).

Samedi 10 juin - Institutions - Enquête pour maltraitance dans le 63.
Le Parquet de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) a ouvert une enquête sur des soupçons de maltraitance sur des enfants polyhandicapés d'un établissement spécialisé de Verlaison. Deux employés ont été suspendus; les gendarmes chargés de l'enquête s'efforcent d'établir les faits ce qui pourrait être compliqué, les victimes ayant de faibles capacités de communication. C'est à la suite d'un signalement du père de l'un des enfants victimes que le nouveau directeur de l'établissement a saisi l'Agence Régionale de Santé et la justice.

Vendredi 9 juin - Justice - 12 ans de prison pour violences.

Le père de deux jumelles qu'il a rendu handicapées à force de violences a été condamné à 12 ans de réclusion criminelle par la Cour d'Assises du Loiret. L'homme, alors âgé de 23 ans, avait en janvier 2015 violemment secoué les fillettes âgées d'un mois et demi. L'une est déficiente intellectuelle et presque aveugle, l'autre aveugle et toujours en état critique. Le père avait pensé calmer les pleurs de l'un des bébés en le secouant, et a fait de même avec le second dès que la maman a conduit le premier à l'hôpital. Les jurés sont allés au-delà des réquisitions du Procureur de la République, et déchu le père de son autorité parentale.

Jeudi 8 juin - Numérique - Appel à projets confidentiel.

La Banque Publique d'Investissement a attribué une dotation financière à sept projets ou réalisations au terme de son premier appel à projets Accessibilité numérique. Alors que huit millions d'euros avaient été annoncés par le précédent gouvernement, seuls 2,3 millions d'euros sont distribués, soit moins du tiers du budget annoncé. "26 dossiers ont été examinés, précise le porte-parole de la BPI. Parmi eux, 16 ont été présélectionnés au terme d'un examen sur dossier écrit, et invités à passer une audition devant le comité d'experts qui a déterminé les 7 projets lauréats. Les conditions de l'appel à projets autorisent un financement maximum de 570k€ par programme (en fonction des assiettes proposées). C'est la raison pour laquelle l'intégralité de l'enveloppe n'a pas été mobilisée." De plus, bien qu'il s'agisse d'argent public, les sommes attribuées à chaque projet n'ont pas été rendues publiques. On relève également le faible nombre de projets retenus, qui concernent les Dys, la déficience visuelle, le sous-titrage et la musique pour personnes malentendantes.

Mercredi 7 juin - Éducation - Des mamans sur une grue.

Deux mères d'élèves handicapés sont montées au sommet d'une grue de chantier à Strasbourg (Bas-Rhin). Elles entendaient attirer l'attention de l'opinion publique sur les conditions d'accompagnement de leurs enfants qu'elles estiment déficientes. Après avoir passé la matinée dans cette position inconfortable et dangereuse, elles ont regagné la terre ferme après avoir reçu l'assurance d'être écoutées par l'Administration. Dans un communiqué, le ministre de l'Éducation Nationale, Jean-Michel Blanquer, et la secrétaire d'État aux personnes handicapées, Sophie Cluzel, ont confirmé que les deux familles seraient reçues par la rectrice de l'académie de Strasbourg "afin qu'une solution appropriée à chacun de ces deux cas puisse être trouvée. L'accueil, l'accompagnement et l'amélioration de la scolarisation des élèves en situation de handicap constituent une priorité du gouvernement."

Mercredi 7 juin -Politique - Feuille de route de Cluzel.

Lors du Conseil des ministres, la secrétaire d'Etat chargée des personnes handicapées, Sophie Cluzel, a présenté une communication "Handicap : une priorité du quinquennat". Rappelant que "12 millions de Français sur 65 millions sont touchés par le handicap", elle a souligné "la priorité que le Gouvernement entend donner à la réponse effective aux besoins des personnes en situation de handicap, quel que soit leur handicap et leur l'âge, dans l'ensemble des réformes qu'il mettra en oeuvre." Elle compte partir des besoins individuels et s'appuyer sur l'expertise des personnes handicapées et leurs proches "pour bâtir des solutions collectives [en] décloisonnant et simplifiant." La secrétaire d'Etat souhaite simplifier l'accès aux droits, améliorer la qualité de service, garantir une rentrée scolaire fluide avec accès aux activités périscolaires ou extrascolaires. Les modalités de revalorisation de 100€ de l'Allocation aux Adultes Handicapés devraient être définies "rapidement", et des "incitations à l'embauche des personnes handicapées, parmi lesquelles le déploiement effectif des services d'emploi accompagné, seront mises en oeuvre afin de favoriser leur emploi effectif." Elle souhaite également que "100 % des trajets accessibles [soient] identifiés et cartographiés", sans toutefois remettre en cause la législation actuelle. En matière de logement, elle réaffirme "l'objectif d'accessibilité fixé par la loi n° 2005-102 du 11 février 2005", les logements adaptés devant être identifiés et l'habitat inclusif "favorisé en levant les obstacles administratifs."

Mardi 6 juin - Transports/Accessibilité - 55 Ad'Ap au crible.

Le Centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement (Cerema) publie un panorama portant sur 55 schémas directeurs d'accessibilité programmée des transports (SD'AP) déposés avant le 31 décembre 2015. Il porte sur neuf régions (dans leur ancien découpage), 12 départements et 34 Autorités Organisatrices de Mobilité. Un quart de ces collectivités n'avait pas élaboré le schéma directeur d'accessibilité des transports prévu par la loi du 11 février 2005. Pour les transports interurbains, 60% des véhicules sont accessibles, ainsi que 15 à 30% des points d'arrêts, contre 85% des bus et 50 à 70% des arrêts dans les transports urbains. La part des points d'arrêts considérés comme prioritaires du fait de la réforme de l'accessibilité du 26 septembre 2014 et devant être aménagés varie selon les SD'AP de 15% pour les gares et haltes ferroviaires régionales à 35% pour les Autorités Organisatrices de Mobilité de moins de 200.000 habitants. Cette adaptation très partielle des réseaux risque de les rendre en pratique inutilisables compte-tenu des distances à parcourir pour rejoindre un point d'arrêt adapté.

Lundi 5 juin - Emploi - Jour férié non payé.

Le jour de travail non payé dit "de solidarité, devrait rapporter en 2017 2,36 milliards d'euros (contre 2,29 milliards en 2016) à la Caisse Nationale de Solidarité pour l'Autonomie (CNSA) et un total de 28 milliards en 14 ans. Créée après la canicule d'août 2003 qui avait entrainé la mort de 15.000 personnes pour la plupart âgées, le produit de cette journée est théoriquement destiné à financer les aides aux personnes âgées ou handicapées. Mais au fil des ans, des dépenses autres ont été couvertes par cette contribution forcée, et l'aide aux personnes handicapées demeure nettement insuffisante, nombre d'entre elles renonçant à acquérir faute de moyens les aides qui leur sont pourtant nécessaires, ou ont recours à des actions de charité ou du financement participatif. Lors de sa mise en oeuvre en 2004, la journée de solidarité consistait à supprimer le caractère férié du lundi de Pentecôte, mais rapidement la ponction a été répartie au fil de l'année de travail, les deux-tiers des salariés ne travaillant pas aujourd'hui. A cet égard, le syndicat CFTC a déposé pour aujourd'hui un préavis national de grève pour permettre à des salariés de ne pas venir travailler gratuitement tout en assurant leur sécurité juridique vis-à-vis d'un grief patronal d'abandon de poste. La Confédération "rappelle qu'il n'existe aucune journée 'de solidarité' qui permettrait de récolter des fonds au profit de personnes dépendantes. La réalité : il a été instauré une taxe sur les salaires de 0,3 % de la masse salariale dite 'contribution solidarité autonomie' prélevée mensuellement [...] Quand un salarié se voit imposer de travailler une journée sans être rémunéré le calcul est simple : 0,3% de 0 égale 0." Les retraités sont également ponctionnés de 749 millions d'euros au titre d'une solidarité envers... eux-mêmes.

Samedi 3 juin - Culture - Jeffrey Tate est mort.

Le chef d'orchestre anglais Jeffrey Tate est décédé à Bergame (Italie) d'une crise cardiaque alors qu'il visitait un musée. Né en 1943 avec un spina bifida entrainant d'importantes séquelles handicapantes, il s'était dans sa jeunesse dirigé vers des études de médecine mais avait finalement choisi la musique, dirigeant les plus importants orchestres dans les répertoires classique et moderne. Il a notamment été l'assistant d'Herbert Von Karajan au Philharmonique de Berlin et de Pierre Boulez au festival de Bayreuth (Allemagne) lors du fameux cycle wagnérien de la Tétralogie en 1979. Il avait été pendant 10 ans premier chef invité de l'Orchestre National de France (1989-1998), et a dirigé dans diverses salles françaises des oeuvres majeures. Il avait été annobli en avril dernier par le Prince William.

 

 

Vendredi 2 juin - Manifestation - Pour les services de l'AVH.
Les personnels de l'Association Valentin Haüy sont appelés à faire grève jeudi 8 juin, jour de l'Assemblée Générale de l'association, pour demander la préservation de l'emploi alors qu'un "plan de sauvegarde de l'emploi" comportant une trentaine de licenciements a été annoncé par la direction (lire l'actualité du 12 mai et cet article). Dès 8h30, un appel à manifester devant le siège national de l'AVH est lancé en faveur du maintien des activités de qualité fournies par l'association aux personnes déficientes visuelles, menacées par la restructuration en cours, le licenciement de professionnels qualifiés et le transfert de leurs tâches à des bénévoles. Dans une lettre ouverte, les deux syndicats CFDT et CFTC de l'AVH ont déploré une manoeuvre d'intimidation à l'occasion d'un rassemblement, le 24 mai dernier dans le hall du siège national, d'une soixantaine d'usagers de l'AVH : la police requise par la direction avait tenté de relever l'identité complète d'un syndicaliste alors que l'action ne se déroulait pas sur la voie publique et ne constituait pas de ce fait un trouble à l'ordre public. "La direction clame haut et fort promouvoir le dialogue social, communiquent les syndicats. Dans les faits, la méthode employée donne plus l'idée de vouloir intimider les représentants du personnel mais également les usagers. Ces derniers n'ayant pris connaissance de la présence des policiers qu'après leur départ."

Jeudi 1er juin - La perle de la semaine.

"La caravane des oubliés... oubliée", titrent dans un communiqué deux candidats Europe Ecologie Les Verts de Saône-et-Loire aux élections législatives des 11 et 18 juin. Cette "caravane des oubliés" organisée par la délégation départementale de l'Association des Paralysés de France a sillonné pendant deux semaines les circonscriptions électorales pour rencontrer les différents candidats et échanger sur la réalité du handicap en France et sa prise en compte dans leurs programmes. "Mais, au mardi 30 mai, mis à part les candidats EELV, aucun autre candidat aux législatives en Saône et Loire n'était présent ou représenté, clament dans Info-Chalon ces deux candidats, Marie-Claude Colin Cordier (4e circonscription) et son suppléant Mourad Laoues. Cette caravane dérangerait-elle à ce point ? Les candidats aux législatives, notamment les sortants, craignent-ils les questions posées par ces manifestants ?"

 

>> Actualités précédentes



Retrouvez-nous sur Facebook ! | ACCUEIL | MÉL | NEWS | ESPACES | VIE PRATIQUE | TRIBUS | NEWSLETTER | EMPLOI | ARCHIVES |


| ISSN 1777-5191 | Informations légales | Plan du site |

© Yanous! 2017. Reproduction et diffusion interdites sans autorisation.


Fin de page