Culture
  Meet Fred, ou l'aide en lambeaux.
  Dans un spectacle en tournée en France, la troupe galloise du Hijinx Theatre met crument en scène les conséquences de l'austérité en oeuvre au Royaume-Uni sur les personnes handicapées dépendantes, situation que certaines vivent également en France.


 

             Fred est une marionnette qui a besoin de l'aide d'humains marionnettistes pour vivre. Mais le paiement de ces aides lui est contesté par le système, et il se retrouve dépendant, grabataire... Cette histoire est celle de millions de personnes handicapées confrontées de par le monde aux politiques de restriction ou d'absence d'aides humaines. Basée sur la réalité de l'action gouvernementale du Royaume-Uni, elle résonne avec le récent film de Ken Loach, Moi Daniel Blake, qui montre comment un travailleur devenu inapte à son emploi est broyé, réduit à la misère par le système privatisé de protection sociale qui devrait l'aider.

Meet Fred, proposé par la compagnie galloise Hijinx Theatre qui fait travailler des comédiens handicapés, associée aux marionnettistes de Blind Summit, vient de terminer une première série de représentations en France, prélude à une autre série en février prochain à Fécamp (Seine-Maritime) et Vendôme (Loir-et-Cher), puis en mars à Laval (Mayenne), Ifs (Calvados) et Vitré (Ille-et-Vilaine - lire en Agenda les autres dates et salles). Le directeur artistique et créateur du Hijinx Theatre, Ben Pettitt-Wade, explique la genèse de ce spectacle et sa résonnance dans nos sociétés dites "développées".

Question : Comment vous est venue l'idée de "mettre en marionnette" l'accès à une indemnité d'invalidité et à une assistance humaine ?

Ben Pettitt-Wade : C'est quelque chose qui s'est développé de manière assez naturelle. En tant que compagnie, toutes nos productions incluent des artistes, interprètes ou exécutants avec ou sans déficience intellectuelle. Pour ce faire, nous avons nos propres académies de formation artistiques. Je travaille toujours avec les étudiants des académies dans le développement des spectacles, et comme nous utilisons des marionnettes pour ce spectacle, nous avons passé beaucoup de temps à explorer cette technique. C'est au cours de cette période de développement que les relations entre une marionnette et ses marionnettistes sont apparus, ainsi que le parallèle avec le soutien dont beaucoup de nos artistes ayant des troubles d'apprentissage ont besoin pour mener une vie pleine et indépendante.

 



 

Question : Qu'est-ce qu'une marionnette apporte à ce sujet, quel est son rôle ?

Ben Pettitt-Wade : Cela nous permet de créer une satire, de prendre un peu de distance avec la réalité afin de la rendre encore plus ridicule. Il y a aussi de l'ironie dans le fait que le public soit souvent plus sensible à une marionnette qu'à un acteur humain jouant le rôle. Je ne suis pas sûr de ce que cela dit de notre société...

Question : Quelle est, au Pays de Galles, la situation des personnes handicapées qui ont besoin d'une assistance humaine mais n'ont pas de revenus pour les payer ?

Ben Pettitt-Wade : Il existe diverses allocations auxquelles une personne ayant besoin d'aide a accès. Cependant, à cause de l'austérité, et davantage encore parce que ce n'est pas une priorité pour le gouvernement actuel, ces allocations ont été réduites de plus en plus ces dernières années. Les hypocrisies du système actuel sont un thème majeur de Meet Fred.

Question : Votre compagnie est en résidence au Wales Millennium Centre de Cardiff, vaste et moderne complexe culturel. Que vous apporte cet établissement ?

Ben Pettitt-Wade : Ce fut une excellente base pour nous. Evidemment, il y a du prestige à résider dans un si grand établissement, ce qui est certainement important pour une entreprise axée sur le handicap comme la nôtre. Nous avons également travaillé en étroite collaboration avec eux pour présenter notre festival Hijinx Unity, ainsi que la célébration internationale des arts inclusifs et adaptés aux personnes handicapées.

Question : Le Wales Millennium accueille également le Touch Trust. Avez-vous travaillé avec ce groupe ?

Ben Pettitt-Wade :
Nous sommes bons amis mais n'avons pas encore travaillé ensemble. En tant qu'organisation d'art-thérapie, leur offre est légèrement différente, alors que nous considérons notre travail comme une production professionnelle.


Propos recueillis par Laurent Lejard, novembre 2018.

 



| ACCUEIL | MÉL | NEWS | ESPACES | VIE PRATIQUE | TRIBUS | NEWSLETTER | EMPLOI | ARCHIVES |


| ISSN 1777-5191 | Informations légales | Plan du site |

© Yanous! 2018. Reproduction et diffusion interdites sans autorisation.


Fin de page