Matériels
  Une montre connectée tactile.
  Parmi les objets connectés qui commencent à envahir notre vie, cette montre permet de programmer des actes quotidiens via des alertes et messages personnalisables. Le Cicat Hacavie la présente.


 

             La montre tactile PictoTask, créée par la société limousine "La boite à logiciels", favorise l'autonomie de son utilisateur en le guidant quotidiennement dans ses activités de la vie quotidienne. Elle fonctionne sous Androïd. La taille de l'écran est de 1,54 pouce. La montre peut afficher l'emploi du temps, la liste des séquences et le minuteur avec l'affichage des alertes. Elle est étanche (norme IP67). Dorénavant, il est possible de tout gérer et paramétrer à partir du site internet PictoTask. A savoir : il n'est pas nécessaire de posséder un smartphone pour utiliser cette montre.

Une fois connecté à son compte, il est possible de compléter la zone "Information" : activer/désactiver les alertes, activer/désactiver le son, choisir la couleur du minuteur. Des vidéos explicatives vous informent sur le fonctionnement du site et vous apprennent à paramétrer et configurer le contenu du logiciel Picto Task (un guide d'utilisation est disponible sur le site). Vous pouvez paramétrer également les notifications de rappel automatique si l'alerte n'est pas validée, respecter ou non les délais des étapes, permettre l'annulation de la séquence, valider la séance sans valider les étapes, ajouter 3 adresses mails qui seront les destinataires des demandes d'aide ou des annulations d'une tâche. Le site assure la création de plannings. Il est possible d'imprimer le planning (journalier ou semainier). Les pictogrammes sont au choix avec le sexe masculin ou féminin afin que l'utilisateur s'identifie à ces pictogrammes. Les alertes de séquences sont envoyées à la montre. Les annulations de séquences sont envoyées par mail aux personnes enregistrées. De base, 5 séquentiels sont proposés, validés par le docteur Éric Lemonnier du Centre Expert Autisme.

 

 

La création de plannings est simple et intuitif. L'ajout d'une séquence au planning : choix d'un pictogramme ou d'une photo de votre choix, choix du titre de la séquence avec message associé, choix d'un son de votre choix ou de la lecture du titre de la séquence et du message par synthèse vocale, ajout des différentes étapes de la séquence avec photo, son et durée, définition de l'alerte : choix de l'heure, de la durée, de la récurrence (jours sélectionné, semaine pair/impair...).

Le planning se met à jour automatiquement avec la montre autonome. Chaque séquence peut être modifiée à partir de l'onglet "séquences" : modifier la chronologie des étapes, la photo, la durée des étapes. Le site internet vous permet de récolter des données statistiques sur le taux d'annulation et de validation par séquence. Une fois une séquence programmée, la montre vibre et une sonnerie retentit (selon le paramétrage). Il suffit d'appuyer sur l'écran pour ensuite afficher les étapes au fur et à mesure de l'action. Une fonction géolocalisation est possible à la condition que la montre soit équipée d'une carte nano Sim. Un essai d'un mois est possible pour les ergothérapeutes. Ce délai est largement suffisant afin de tester le produit avec un patient.

Une version professionnelle est en cours de finalisation. Un compte pourra gérer plusieurs dossiers usagers avec fiche d'évaluation, statistique des évaluations, fiche de transmissions, rapport hebdomadaire.

Autonomie : 18 heures dans le cadre d'une utilisation normale, batterie interne rechargeable sur prise USB.
Couleur disponible : noir.
Tarifs : Montre Picto Task V2 225,00€ TTC (frais de port compris) - Application Picto Task version standard : 49,99 € (sans abonnement) - Logiciel PictoTask version démonstration : gratuit. La montre est garantie 2 ans.

Points positifs : Simple d'utilisation. Pictogrammes clairs et précis. Utilisation de la montre intuitive. Essai possible d'un mois pour les ergothérapeutes au tarif de 25€ HT.

Point à améliorer : Pour demander de l'aide, il faut se rendre sur l'onglet le plus à gauche et poser le doigt, manoeuvre faite plusieurs fois malencontreusement.


Alexandre Joos, ergothérapeute, juin 2019.

 



| ACCUEIL | MÉL | NEWS | ESPACES | VIE PRATIQUE | TRIBUS | NEWSLETTER | EMPLOI | ARCHIVES |


| ISSN 1777-5191 | Informations légales | Plan du site |

© Yanous! 2019. Reproduction et diffusion interdites sans autorisation.


Fin de page